Le mauvais côté du parloir



Le mauvais côté du parloir
Le mauvais côté du parloir

Des anciens ministres, des anciens chefs d'entreprises moisissent en prison, pour des faits répréhensibles précédemment jamais sanctionnés. Un progrès. Pas encore la sortie de l'ère d'une justice à deux vitesses. La plus sûre façon de ne pas être victime d'une lourdeur pénale par absence de notoriété et influence reste encore la sagesse, le désintérêt des pulsions bassement matérielles.
Sinon c'est le mauvais côté du parloir. Et l'imaginaire comme unique évasion.



contact

nouvelles textes